Turquie

Turquie : croissance de 7,4 % en 2017

Défiant toutes les prévisions, la Turquie a connu une croissance de 7.4 % en 2017. Cette croissance le propulse en tête des pays de l’UE et du G20. Toutefois, la livre turque n’est pas pour autant mieux placée.

Une croissance fulgurante

Selon l’Office nationale des statistiques turc, la croissance du pays connaît une hausse de 7.4 % sur toute l’année 2017. Si au deuxième trimestre elle n’était qu’à 5.2 %, elle a doublé vers la fin du troisième (11.1 %). Une hausse qui aligne la Turquie au même niveau que certains pays du G20 tels que la Chine (6.8 %) et l’Inde (6.1 %). En 2016, le pays a été certes affaibli par la tentative de coup d’Etat et les séries d’attentat. Il arrivait à peine à dépasser les 3.2 %. Cette année il devance plusieurs pays puissants de l’UE si nous ne citons que la France, l’Allemagne ou même le Royaume-Uni.

Un marché qui a du mal à se relever

Après le coup d’Etat avorté de 2016, Recep Tayyip Erdogan a tout fait pour redresser son pays. Le résultat va au-delà de ses espérances. 2017 fût une année fructueuse avec cette croissance incroyable. Malheureusement, celle-ci n’a pas de véritable impact sur les marchés. Si l’on se réfère aux cours des devises, la livre turque a connu une dévalorisation face au dollar américain. En mars, elle a perdu 5 % de sa valeur, le billet d’1 dollar s’échangeait contre 4 livres. L’annonce de la hausse de croissance a provoqué une petite modification, 3.99 livres contre 1 dollar. Depuis le mois de février, l’inflation s’est maintenue à 11 %. Ce qui est remarquable fasse à la situation vers la fin de l’année 2017 où elle est arrivée à 13 %. Pour y remédier les économistes proposent d’augmenter les taux d’intérêts de la banque centrale. Ce qui ne convient pas au président Erdogan.